Février – Les phares insulaires

Les reliefs marins sont, depuis la nuit des temps, la hantise des navigateurs les plus chevronnés. Et les piles du Finistère n’échappent pas à cette règle. Au pied du phare du Creac'h, à Ouessant, vous pourrez découvrir le musée des phares et balises, dédié à ces tours lumineuses auxquelles bien des marins doivent leur survie.

Tout au long de l’année, le musée retrace l’histoire de la signalisation maritime. Et quel meilleur endroit que la base du phare du Creac'h ? Comptant parmi les phares les plus puissants du monde, son halo de lumière est visible à près de 60 kilomètres de distance.

Mais au-delà du Creac'h, le musée consacre également une grande partie de son exposition aux autres phares locaux, tels que les phares du Stiff, Nividic, Kéréon ou encore, plus éloignés, le raz de Sein ou encore l’île aux moutons. Petite astuce : l’entrée est jumelée avec l’écomusée du Niou, profitez-en.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus ok