Novembre – Les phares Ouessantins

Aux portes de l’océan Atlantique, Ouessant est un point de passage maritime fréquenté par de nombreux navires. Aussi, il n’est pas surprenant de retrouver pas moins de 5 phares autour de l’île.

Au large, le phare de Nividic est le phare le plus à l’ouest de France, et fonctionne tout au long de l’année sans présence humaine à son bord. De l’autre côté de l’île, le phare de Kéréon assure la sécurité du côté du passage du Fromveur, entre Ouessant et l’archipel de Molène. Au sud-ouest, le phare de la Jument trône en mer. Star de cinéma (L'Équipier de P. Lioret), ce phare impressionne par la taille de sa tour octogonale.

Plus accessibles depuis la terre ferme, le phare du Stiff, au nord de l’île, domine le petit port ouessantin du même nom. Enfin, le phare du Créac’h abrite à sa base le musée des phares et balises, retraçant l’histoire des éclairages maritimes. Allumé depuis plus de 150 ans, ce phare ouessantin est le plus puissant au monde, avec une portée de plus de 60 kilomètres. Un bâtiment historique à ne pas rater lorsque l’on évoque l’île d’Ouessant.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus ok